Vers la version anglaise du site de NGI Group
Actualités
News du 24 avr. 2018 10:04

Equipement d'une salle SAMSUNG GC85A au CHR de Metz Thionville

1)    Pouvez-vous en quelques mots vous présenter, ainsi que votre centre ? 

Je me nomme Thierry ADAMSKI, je suis ingénieur biomédical et responsable des achats biomédicaux et laboratoires au CHR Metz-Thionville. Le CHR de Metz-Thionville est un établissement support pour le Groupement Hospitalier de Territoire Lorraine Nord qui comprend 7 partenaires pour un bassin de population de 800 000 habitants. Le CHR de Metz-Thionville regroupe 5 784 personnes dont 751 médecins. En termes d’équipement, nous avons 4 IRM, 4 Scanners, 12 salles de radiologie, 3 mammographes, 76 échographes et 1 Cone Beam sur tout le plateau technique en imagerie médicale. En 2016, le nombre d’examens réalisés en imagerie était de 19 118 examens d’IRM, 38 553 examens de scanner, et 127 102 examens de radiologie.

2)    Le CHR de Metz a fait le choix d’une salle SAMSUNG GC85A, pouvez-vous nous expliquer la genèse de ce projet ?

Le projet initial était une création d’une salle de radiologie au sein même des urgences de Thionville qui comptaient 150 005 passages en 2016. Le service d’urgences n’avait pas de salle de radiologie, et donc pour réaliser les examens, il fallait aller en service de radiologie. Le projet de s’équiper avec une salle Os-Poumons afin d’être capable de gérer les actes d’imagerie d’urgence s’est concrétisé fin 2016 pour une installation en avril 2017. 

3)    Comment avez-vous connu NGI Group et pourquoi êtes-vous passé par NGI Group ?

On ne connaissait pas spécialement NGI Group, on a lancé une consultation nationale dans laquelle on a reçu 4 réponses dont le groupe NGI. Par la suite, nous avons eu la visite de Monsieur Fabien JAPON, Ingenieur Commercial sur la région Est, qui nous a présenté le groupe NGI. Ce qui nous a plu, c’est la belle ergonomie de la salle qui est particulièrement bien conçue, en plus d’un projet financier compétitif par rapport à la concurrence. La proposition de NGI était aussi de faire de nous un site de référence, pour potentiellement recevoir des visites d’autres centres hospitaliers. Dans ce cadre, nous avons eu la proposition d’une grille virtuelle, et le rétrofit (la possibilité d’avoir une image du capteur sur un PC portable ou tablette) qui sont des demandes récurrentes dans les salles du SAMU. Il est toujours préférable de mutualiser le capteur de la salle avec le mobile de radiologie. 

4)    Aviez-vous des attentes, ou des craintes particulières avant le démarrage ?

Une de nos craintes majeures avant le démarrage concernait le service de maintenance. Tout d’abord, nous ne connaissions pas bien le niveau de service après-vente de NGI car il est relativement peu représenté dans l’est de la France. Ensuite, NGI Group étant le distributeur de la solution GC85A fabriquée par Samsung, nous ne savions pas le partage de responsabilités entre Samsung et NGI en cas de problème. Nous avions peur que chacun se renvoie la balle. 

Aujourd’hui, ces craintes ne sont plus d’actualité et se révèlent infondées. NGI Group reste notre seul interlocuteur et si un point remonté n’est pas de son périmètre de compétence, il s’organise directement avec SAMSUNG sans que nous ayons besoin d’intervenir. 

5)    Comment se sont déroulées les parties projet et installation ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières ? 

Tout s’est bien passé. NGI a réalisé une visite de site et nous a soumis des plans pour caller son intervention. Nous avons beaucoup échangé pour nous assurer du bon déroulement du projet. L’installation a été rapide : la salle a été livrée en mars 2017 pour une installation en avril 2017. Nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières. 

6)    Quels sont vos retours sur la salle SAMSUNG GC85A ? Quels bénéfices retirez-vous de cette installation ?

Le retour de la salle SAMSUNG GC85A est positif, car le manipulateur l’utilise régulièrement en salle d’urgences. La prise en main des capteurs n’était initialement pas pratique, mais un nouveau capteur est prévu pour répondre à cette problématique.